5 jours 1 palette avec la Prism de Anastasia Beverly Hills

5 looks pour découvrir la Prism palette de Anastasia Beverly Hills !

Hello par ici !

Le duo Burgundys Nails Etc…/Storytelling D’une Collectionneuse a encore frappé, avec la Prism de Anastasia Beverly Hills cette fois !

Comme pour la dernière fois, une palette commune à l’honneur pendant une semaine et uniquement celle-ci. Si vous n’avez pas vu le premier article que nous avions fait, c’est par ici 😉 C’était avec la Serpentina de Kat Von D.

Avant de vous montrer mes réalisations de la semaine, je vais vous parler un peu de la palette, la superbe Prism !

La Prism palette :

D’emblée quand on la regarde on pense couleurs ! Ce vert électrique qui attire immédiatement le regard apparaît comme un ovni, surtout après avoir vu je ne sais combien de palettes de neutres, de bruns, de tons chauds. C’est ce qui m’a immédiatement séduit dans la palette, la variété des couleurs j’entends, pas particulièrement le vert/jaune fluo 🙂 Ce vert émeraude, ce bleu nuit, les deux oranges, ce mauve grisé métallique, c’est l’ensemble de la palette, cette association de couleurs que j’ai tout de suite aimé !

Alors, la Prism palette, en détails, ça donne quoi ?

Elle se compose de 14 FAP, 7 mats et 7 métalliques ou duochromes. Dans l’ensemble elles sont assez bien pigmentées et se travaillent facilement. Seuls 2 FAP m’ont donné quelques soucis, Osiris, le bleu nuit, et Parallel, le brun mat. Mais je vous en dirai davantage en vous présentant mes makeup. Même sa couverture est superbe, elle représente un prisme doré sur fond noir en velours. Bon je vous l’accorde le velours noir attrape toutes les poussières ! Mais c’est tellement joli ! Oui le packaging m’a séduite également:-) Elle coûte 49€ chez Sephora et elle est toujours disponible pour information 😉 Cette palette est sortie pour la saison des fêtes de fin d’année 2017.

Nous passons aux 5 looks ?

Jour 1 :

Ici j’ai utilisé Dimension au centre de la paupière, Osiris le fameux bleu pas coopératif en coin interne et externe de l’œil, Eden et Saturn en transition et creux de paupière, également pour surligner la frange de cils inférieurs. Pour intensifier le coin externe j’ai utilisé un peu de Obsidian, le noir. Et pour illuminer le coin interne de l’oeil c’est Lucid.

Pourquoi je n’ai pas aimé Osiris ? Il était un peu difficile à travailler, il ne s’applique pas facilement, même en utilisant un pinceau plus ferme. Il a fallu humidifier le pinceau, et l’appliquer en plusieurs fois pour avoir la couleur de la palette. J’y suis même allée au doigt mais l’intensité n’était pas celle que j’attendais. Je l’ai réutilisé sur toute la paupière mobile, ça a été un peu mieux, parce que je couvrais une plus large surface. Sur une zone réduite Osiris n’est pas performant.

Jour 2 :

Alors ici c’est Sphere à l’honneur, ce vert électrique m’intriguait forcément ! Unity m’a servi de base sur l’ensemble de la paupière. J’ai ensuite utilisé Eden en transition ainsi que Saturn qui a également servi à intensifier le creux de paupière. Un peu de Parallel également pour intensifier le creux et le coin externe de l’oeil. Parallel est la seconde couleur qui n’a pas été agréable à utiliser, il se fond difficilement et semble vouloir rester là où on l’a placé, quasiment impossible à diffuser :-/ Il faut vraiment avoir la main très légère avec ce mat. Puis j’ai placé Throne, ce beau vert émeraude métallique en coin externe et Sphere sur les 2/3 internes de la paupière mobile. Lucid a servi à faire la transition entre les deux verts au centre de la paupière. Je l’ai également utilisé pour illuminer le coin interne de l’œil.

Jour 3 :

Après les tons froids voici un look tons chauds ! Ici encore la combinaison Unity/Eden/Saturn pour la base/transition/creux de paupière. Un peu de Parallel pour intensifier le creux et le coin externe de l’œil, et pour la paupière mobile c’est Pyramid sur les 2/3 internes et Eternal sur le tiers restant. Pour illuminer le coin interne j’ai de nouveau utilisé Lucid.

Jour 4 :

J’ai changé un peu la base 😉 Bon j’ai utilisé Unity pour l’ensemble de la paupière toujours, c’est surtout pour « fixer » la primer base en fait.  Lure a servi de transition. J’ai de nouveau utilisé Parallel pour le creux de paupière et le coin externe de la paupière. Et enfin Sphinx sur les 2/3 de la paupière mobile, voire plus, je l’ai fondu dans Parallel. Et encore une fois Lucid pour illuminer le coin interne de l’œil. Vous ne trouvez pas que cette palette est un peu d’inspiration égyptienne avec ses noms? Sphinx, Osiris, Pyramid, Obsidian…

Nous arrivons à la fin !

Jour 5 :

Pour mon dernier look il fallait que je retente ma chance avec Osiris, ce bleu est tellement beau ! J’étais restée sur ma faim et très frustrée de ne pas être parvenue à le maîtriser ! Vous voyez en application sur toute la paupière le résultat est mieux. Mais il a quand même fallu user du pinceau plat humidifié et des doigts, et faire preuve de patience pour obtenir l’intensité voulue, chose que je déteste ! J’ai donc utilisé Unity pour la base, Lure pour la transition, Osiris sur toute la paupière et Obsidian dans le creux de paupière et pour le coin externe de l’œil. Mon fidèle petit Lucid pour le coin interne. Je ne l’avais pas mentionné mais Lucid est un peu poudreux et a tendance à faire des chutes, pas terrible les paillettes sur tout le dessous de paupière…

N.B. : Pour tous les FAP métalliques ou duochromes que j’ai utilisés sur la paupière mobile, j’ai utilisé un pinceau plat synthétique, sec, à l’exception de Osiris. Pour plus d’intensité vous pouvez l’appliquer au doigt ou humidifier le pinceau.

En résumé, cette palette est bien dans l’ensemble, avec quelques FAP moins performants que les autres, mais elle s’en sort mieux que la Subculture ! J’aime la sélection des couleurs, sa variété et les possibilités de looks qu’elle offre. J’ai adoré Dimension, ce magnifique mauve grisé ! J’ai beaucoup aimé chacun des makeup réalisés, je me suis beaucoup amusée cette semaine  ! C’est une jolie palette. Est-ce que je la recommande ? Si vous aimez jouer avec les couleurs, créer des effets différents, je dirais oui. D’autant qu’elle contient suffisamment de couleurs de transition pour se suffire à elle-même. Il y a un juste équilibre entre couleurs neutres et couleurs pop. Cependant si vous n’aimez pas les couleurs alors non, malgré tout, n’allez pas investir dans une palette de 14 FAP pour n’en utiliser que la moitié, à 49€ ça serait dommage.

Et vous, que pensez-vous de cette palette ? L’avez-vous ? Et les 5 propositions de makeup vous ont-elles plu?

Pour lire l’article de ma copine Burgundys Nails Etc… et découvrir ses 5 looks, c’est par ici ! Bonne lecture !

Hâte de lire vos commentaires !

En attendant je vous dis à très vite !

P.S. : FAP ? makeup ? kesako ? c’est dans le lexique par ici 😉

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *